Le chocolat damnation, un hommage à Berlioz

Publié le : 27 avril 20224 mins de lecture

Avez-vous déjà entendu parler de Hector Berlioz, qui un est artiste français célèbre originaire d’Isère, et du fameux chocolat damnation de la maison Jouvenal ? Mais, quel est le lien entre les deux ? Voici tout ce dont vous devez savoir.

Qu’est-ce que le chocolat damnation ?

Le chocolat damnation est une spécialité iséroise fabriquée par la Maison Jouvenal maître chocolatier de la République de La Côte-Saint-André. Il s’agit d’un petit carré très croustillant de praliné aux noix locales (appelé noix de Grenoble) et de feuilletine (c’est-à-dire de praliné amandes-noisettes et de brisures de crêpes dentelles) enrobé de chocolat noir. Mais en quoi cette friandise rend-elle hommage à Berlioz ? Notez que le chocolat damnation a été créé en hommage à Hector Berlioz. En effet, le petit chocolat carré est décoré d’un portrait du célèbre compositeur. Et depuis lors, il est impossible de venir à La Côte-Saint-André pour assister au festival Berlioz sans acheter des chocolats damnation. C’est ainsi qu’il rendait hommage à l’artiste jusqu’à présent.

Les autres spécialités régionales françaises de la chocolaterie et de la confiserie

Outre le fameux chocolat Damnation qui rend hommage à Berlioz, il y a également un gâteau Berlioz fait avec de la génoise et de la ganache aux fruits. Les macarons aux amandes, les noix (sachez que la France est actuellement nommée comme l’un des plus grands producteurs européens de la noix, soit la noix de Grenoble et du Périgord). D’ailleurs, les gâteaux aux noix de Grenoble représentent même l’une des spécialités de la région grenobloise.

Qui est Hector Berlioz ?

Hector Berlioz est un compositeur, critique musical, chef d’orchestre et auteur français, né à La Côte-Saint-André en Isère le 11 décembre 1803. Il était décédé à Paris le 8 mars 1869. Après avoir appris les bases de la musique (comme la flûte, la guitare et le flageolet), Hector lit des articles sur l’harmonie (surtout ceux de Rameau) et compose ses premières œuvres. Durant ses études scientifiques, il travaille sur les compositions musicales à la bibliothèque du Conservatoire. Il remporte le prix de Rome en 1830 pour sa pièce « Sardanapale ». La même année, il compose la Symphonie de la Fantaisie qui constitue le point de départ de la musique procédurale (ou musique descriptive). Durant son voyage en Italie, Berlioz continue à écrire et devient célèbre comme critique musical. Il a commencé à voyager à travers l’Europe, où son travail était plus populaire qu’en France, et a finalement trouvé le succès à Paris avec Requiem (1837) et la Damnation de Faust en 1846.

Quels secrets les maîtres chocolatiers cachent-ils derrière leurs tablettes ?
La truffe en chocolat, une délicieuse symphonie de textures et de saveurs

Plan du site